Douleur de dos

C’est une douleur en bas du dos, aussi appelée « tour de rein ».

Elle apparait de façon brutale, comme à la suite d’un « faux mouvement » (ramasser un vêtement sans plier les genoux), d’un effort trop important, ou d’une mauvaise position prolongée.

Elle se caractérise par une sensation de blocage lombaire. Il apparait alors un spasme, reflex de protection des muscles de la région lombaire. La douleur lombaire est intense, peut irradier dans la fesse ou la cuisse.

Lombalgie :

Sciatique :

Ce sont des atteintes, très fréquentes, articulaires, ligamentaires ou musculaires de la région lombo-sacrée qui vont s’exprimer avec des douleurs référées, telles que des irradiations dans la cuisse ou dans la fesse. Il n’y a pas de trajet nerveux véritable, pas de diminution de la force musculaire.

Ces atteintes augmentent avec l’âge, le stress, une ergonomie mal adaptée, mauvaise hygiène de vie, position prolongée (station assise), sédentarité excessive.

Sciatique : c’est une souffrance du nerf sciatique. La douleur suit le trajet radiculaire précis du nerf dans la fesse ou la cuisse et est accompagnée de signes neurologiques, comme une diminution de la sensibilité, une diminution de la force et une diminution des réflexes

C’est une douleur qui se trouve au milieu du dos ou entre les omoplates. Elle peut apparaitre de manière brutale ou progressive, à la suite d’un « faux mouvement », position prolongée, d’un traumatisme, d’une chute. Elle peut aussi être due à un problème viscéral (thoracique, abdominal) ou à un problème de posture (scoliose, attitude scoliotique). La douleur peut être augmentée à l’inspiration.

Dorsalgie :

Ce sont des atteintes, très fréquentes, articulaires, ligamentaires ou musculaires de la région lombo-sacrée qui vont s’exprimer avec des douleurs référées, telles que des irradiations dans la cuisse ou dans la fesse. Il n’y a pas de trajet nerveux véritable, pas de diminution de la force musculaire.

Ces atteintes augmentent avec l’âge, le stress, une ergonomie mal adaptée, mauvaise hygiène de vie, position prolongée (station assise), sédentarité excessive.

Sciatique : c’est une souffrance du nerf sciatique. La douleur suit le trajet radiculaire précis du nerf dans la fesse ou la cuisse et est accompagnée de signes neurologiques, comme une diminution de la sensibilité, une diminution de la force et une diminution des réflexes

Cervicalgie :

L’ostéopathe, par des tests spécifiques, et sa vision globale du corps humain, sera à même de trouver l’origine des douleurs de dos. Il pourra alors utiliser des techniques appropriées (structurel, fonctionnel, viscéral) dans le but de redonner de la mobilité à ces zones. Votre dos travaillera dans des conditions idéales et limitera l’apparition des douleurs.